Émigration canadienne-française au XIXe siècle
 
 

 

1492 - Premier voyage de Christophe Colomb

Le vendredi 3 août 1492 à 8h00 les trois vaisseaux de Colomb appareillent de la barre de Salte, (à l'embouchure de la rivière Odiel, au sud-ouest de l'Espagne).

Voici ce que dit Michel Lequenne des trois vaisseaux:
«La Pinta, la «Peinte», dans le sens de la «maquillée», autrement dit la «fière putain»; la plus petite caravelle s'appelait la Niña, la «Petite» mais encore au sens de «fille» (légère). Nulle part dans ses écrits Colomb ne donne le nom de sa caravelle, la plus grande, connue de tous les écoliers sous le nom de la Santa Maria, mais qui n'a jamais porté ce nom. Elle s'appelait probablement la Maria Galante, c'est-à-dire, une troisième fois mais sans l'ambiguïté du nom des deux autres, la «Fille de Joie», d'où le silence pudique du dévôt Colomb.»

Deux des caravelles furent fournies par la ville Palos de Moguer en guise d'amende à payer aux Rois Catholiques. Luis de Santanguel finança le reste de l'expédition et fût remboursé après le succès de celle-ci.

Christophe Colomb amiral de la flottille pilotait le vaisseau amiral, Martin Alonso Pinzón et son frère Fransisco Martín Pinzón pilotait la Pinta. Un autre frère Pinzón, Vincente Yañez celui-là, pilotait la Niña.

Le jeudi 11 octobre 1492, la Pinta, qui voguait devant, annonça la première une terre en vue. Le 12 octobre ils débarquèrent sur l'île nommée par les indigènes Guanahani, Colomb la nomma San Salvador.

Colomb explore quelques autres îles des Bahamas actuelles et le 28 octobre il appareille pour Cuba, il explore la côte nord-est de l'île jusqu'au 6 décembre et part ensuite pour Hispaniola (Haïti). Il y explore la côte nord jusqu'au 16 janvier 1493 date à laquelle il regagne l'Espagne.

Lundi le 4 mars 1493, Christophe Colomb entre au port de Lisbonne au Portugal.